C’est en Bretagne, à une dizaine de kilomètre de Lorient, que se trouve la petite commune de Pont-Scorff. Petite par son nombre d’habitants (3500) mais pourtant ambitieuse grâce à l’impulsion de son centre d’art, l’atelier d’Estienne.

Durant tout l’été et comme chaque année, le centre, géré par le service culturel de la ville, organise un parcours d’art contemporain intitulée « Art chemin faisant… ».

Cette année et jusqu’au 20 septembre, l’édition est consacrée à la thématique du dessin, avec la présentation de 14 artistes dont une des pratiques comprend cette technique.

La jeune création est fortement mise en avant avec la présentation de trois étudiants des beaux arts (Maxime Arnoux, Victor Hamonic, Guillaume Le Clouëre) et la participation de jeunes artistes (Pierre Budet, Camille Girard et Paul Brunet, Marie Theurier, Charlotte Vitailoli, Cédric Guillermo, Joachim Monvoisin et Arnaud Rochard).

Ce sont en tout 13 lieux qui accueillent ce parcours, dans la ville même et au sein du magnifique manoir de Saint-Urchaut

Manoir de Saint Urchaut atelier d'estienne

Le manoir de Saint Urchaut

Atelier d'estienne art chemin faisant le dessin

Sur les sentiers du bois…

De belles surprises nous attendent tout au long de ce parcours, comme dans cette étable où repose sur du gravier deux grands panneaux de bois représentants une mer agitée de pleine lune ainsi qu’un dessin de Dark Vador encadré par une rosace (Charlotte Vitailoli); ou encore cette intervention introspective de Camille Girard & Paul Brunet dans le manoir…

Charlotte Vitaioli atelier d'estienne

Charlotte Vitaioli

Charlotte Vitaioli atelier d'estienne

Charlotte Vitaioli

Camille Girard & Paul Brunet

Camille Girard & Paul Brunet

L’occasion de poser quelques questions à Christian Mahé, chargé de communication et d’administration de l’Atelier d’Estienne :

A travers cette exposition, de nombreux jeunes artistes sont présentés. Est-ce une volonté forte de l’Atelier d’Estienne de soutenir la jeune création ?

L’Atelier d’Estienne à travers sa programmation (Alexandre Roccuzzo) montre un intérêt permanent pour  la jeune création et s’inscrit sur le territoire comme un lieu unique (de par son architecture, sa ruralité, sa proximité avec la ville de Lorient). Cette année, la structure a développée les résidences d’artistes pour son parcours L’Art Chemin Faisant…Le Dessin – 17ème édition en leur demandant d’intégrer les notions de patrimoine, ruralité dans leurs propositions artistiques.

Un partenariat avec l’EESAB a été mis en place, en quoi consiste t-il exactement ?

Les étudiants sont depuis de nombreuses années un soutien logistique pour notre équipe (médiation, technique) et nous nous devons de les soutenir dans leurs démarches personnelles en leur proposant des lieux insolites (par exemple le Manoir de Saint-Urchaut) afin de promouvoir leur travail artistique.

N’est ce pas difficile de promouvoir une programmation aussi pointue dans une petite commune comme la vôtre ?

Bien sûr que si, notre force c’est de mettre l’accent sur la médiation, les animations,  afin de sensibiliser tous les publics. Nous prenons comme un défi pour l’Atelier d’Estienne que de réussir un tel pari.

Plus d’informations