La Biennale de la Jeune Création Européenne, organisée par la Ville de Montrouge, est le fruit d’une collaboration entre sept villes européennes et autant de commissaires chargés de sélectionner de jeunes artistes pour une exposition collective présentée au Beffroi de Montrouge puis en itinérance dans plusieurs pays Européens.

En partenariat avec la biennale, Lechassis a remis un coup de coeur lors du vernissage de l’exposition à Astrid Myntekær, jeune artiste Danoise dont la proposition « Untitled » nous a séduit.

L’occasion de mettre en avant le profil et le travail de l’artiste sur notre plateforme (NDLR : texte traduit de l’Anglais).


Astrid, pourrais-tu nous parler un peu de toi et de ton parcours ?

Je suis née au Danemark en 1985 et je suis diplômée de la Royal Danish Academy of Fine Arts depuis trois ans.  

J’ai récemment présenté plusieurs expositions personnelles dont « Orgone » à l’institut d’art contemporain Overgaden ainsi que « Mana » au Black Sesame Space de Pékin. Pour cette dernière exposition j’ai utilisé une grande variété de supports et de matériels comme la Spiruline (une micro algue) , de l’impression 3D, des ventilateurs ainsi que des éléments trouvés sur place.

Dans mon travail, je mets en place des connections sculpturales et performatives entre du matériel High-tech et des matériaux issus de boutiques « Do It Yourself ». Généralement, ma démarche consiste à tester puis remettre en cause ce qui a été fait afin d’améliorer les technologies et les matériaux dans de nouveaux contextes et de nouvelles compositions. 

J’aime mettre le curseur sur la frontière entre la science et le mysticisme, sur l’expérimentation cognitive et perceptive.

Remise du coup de coeur jeune création européenne Romain Semeteys

Remise du diplôme / coup de cœur lechassis lors du vernissage, Photo Natalia Fentisova

Mes œuvres croisent l’expérience corporelle et intellectuelle. Je suis également intéressée par les énergies et les forces invisibles provenant du monde macro et microphysique.

Je suis ainsi très heureuse d’avoir pu représenter le Danemark pour cette biennale JCE et je prépare mon solo show au Tranen – Contemporary Art Center pour l’année prochaine.

Pourrais-tu nous présenter ta pièce « Untitled » présentée à la JCE de Montrouge?

Remise du coup de coeur jeune création européenne Romain Semeteys

Astrid Myntekær Eclipse, 2012, courtesy de l’artiste

J’ai réalisé ce travail pour une précédente exposition qui s’appelait GaminGaming. Chaque artiste devait reconstituer une de ses œuvres sur un papier format A5, puis, le curateur organisait avec chaque œuvre recueillie une loterie avec laquelle chaque artiste se voyait attribuer, par chance, l’œuvre d’un autre. Ensuite, et selon l’inspiration provenant du travail reçu, chaque artiste devait recréer une nouvelle œuvre pour l’exposition.

Pour ma part, j’ai reçu un dessin représentant deux femmes punk nues, avec de gros seins ; une d’entres elles léchait des bulles qui sortaient de la tête de l’autre. Mais après ce show, mon travail a eu sa propre vie acoustique – en dehors du contexte du jeu. Comme une pulsation indéfinie.

Quelle est l’importance de la lumière et de la technique dans ton travail?

J’utilise la technique de façon très libre afin d’extraire un sentiment, une humeur ou un environnement que j’ai envie de travailler. Quand bien même mon travail est souvent digital, ce n’est pour moi qu’une manière comme une autre de créer. Et pour moi la lumière sera toujours  la route principale vers l’univers.

Remise du coup de coeur jeune création européenne Romain Semeteys

Astrid Myntekær Eclipse, 2012, courtesy de l’artiste

En ce moment tu es en résidence à New York (International Studio & Curatorial Program), cette opportunité te plaît?

Oui beaucoup, c’est intéressant de rejoindre une institution avec un programme professionnel comme celui-là. Et c’est un très bon endroit pour travailler, pour faire des recherches et rencontrer d’autres artistes et curateurs qui viennent du monde entier. Le mois prochain, nous avons d’ailleurs un weekend portes ouvertes.

Existent-ils des espaces ou des structures dédiés à la jeune création au Danemark que tu aimerais nous recommander?

Je peux vous recommander deux espaces d’artistes : Toves et Years. Il y a aussi le Danish Art Workshops (DAW), les deux centres d’Art contemporain Tranen et Overgaden et les très beaux musées Louisiana et The David collection.

Le jury Lechassis était composé de Noémie Monier (critique), de Nathalie Desmet (critique et professeur) ainsi que de Romain Semeteys (fondateur de Lechassis).

Plus d’informations

Le site de l’artiste

Le site de la JCE