Entre rêverie et réalité « I saw something touching your head » est une invitation à transporter le spectateur dans les méandres d’une histoire fantasmée, aux limites de l’inconscient.

Lauren Coullard - Accrochage et repro-9229Armando Buscarini, poète espagnol né en 1904 ouvre l’exposition. Repris dans le roman de Juan Manuel de Prada, le personnage d’Armando se voit progressivement dépouillé de tous ses biens et de ses vêtements. Ce que semble transcrire l’artiste au fil de ses peintures.

Le petit portrait gravé sur une plaque de cuivre dont l’aura se déploie dans l’espace apparaît comme le point de départ de l’exposition. Au delà de la figure s’étend une série de portraits aux traits déconstruits. Soutenus par le spectre d’Armando, tous se confondent dans notre imaginaire. Lauren Coullard nous enthousiasme avec une mythologie de personnages dont le mystère de chacun se révèle par la forme.


Personnages de théâtre et de littérature recréent l’univers d’un bal, dans un tourbillon de couleurs pastel, de courbes et de déliés.


L’exposition se vit comme une possibilité de saisir différentes opportunités de perception. Les trois grandes toiles viennent ainsi proposer une suite de plans qui mettent en relief le détail d’un mouvement.

Lauren Coullard - Accrochage et repro-9276À demi révélé sur fond d’une cimaise à l’aspect nébuleux, se dévoile un dernier portrait qui entre en écho avec celui du poète. Armando semble avoir trouvé sa figure de prédilection, une image insaisissable, aux apparences multiples dans un extrême dépouillement.

Lauren Coullard - Accrochage et repro-9267

Lauren Coullard - Accrochage et repro-9245

Lauren Coullard - Accrochage et repro-9301

Un texte de Léa Renaud

Crédits photos : Romain Darnaud

Plus d’informations

Le site de l’artiste