À l’occasion de la troisième édition des Multiple Art Days les 26, 27 et 28 mai 2017, nous avons posé quelques questions au collectif Printers Matters (Olivier Moriette, Mario Picardo et Edouard Wolton) exposant sur le salon, afin d’en savoir un peu plus sur leur vision de l’édition d’art et des différentes pratiques du secteur


Comment est née l’aventure Printers Matters et que proposez-vous ?

Printers Matters est née de l’envie de trois amis artistes et collègues (enseignants au pôle édition des Ateliers de Sèvres NDLR) de montrer un panorama non exhaustif des pratiques contemporaines de l’édition et de l’estampe dans le paysage Français et Européen de l’art contemporain.
 
 Témoins d’une réelle vitalité dans la jeune génération et étant nous mêmes artistes aux domaines picturaux très différents, nous avons décidé en février dernier d’inviter autour de différentes expositions une cinquantaine d’artistes issus d’univers plastiques et culturels variés afin de faire part de cette diversité et enthousiasme envers les pratiques éditoriales quelles qu’uelles soient.
Vue de l'exposition Printers Matters

Vue de l’exposition Printers Matters

Le projet a été accueilli dans l’ancien atelier d’Olivier, qui, étant plutôt confidentiel, voir « underground », nous a donné l’envie de faire un cycle évolutif afin de pouvoir accueillir tous les artistes. En effet durant un mois, nous accrochions chaque semaine une nouvelle exposition, avec de nouvelles œuvres. Ce mode de fonctionnement, avec des événements pop up, nous a permis de créer cette synergie qui fait un peu notre signature. Nous avions surtout l’envie de partager, de montrer et de se réunir sans aucune arrière pensée que la générosité du moment !
Printers Matters

L’équipe de Printers Matters

Quel rôle joue aujourd’hui un éditeur dans la diffusion de l’art contemporain ?

Nous ne sommes pas à proprement parlé des éditeurs. Nous effectuons plutôt des invitations auprès d’artistes à montrer une facette méconnue de leur travail. Cependant, le monde de l’édition à toujours joué un rôle fondamental dans le monde de l’art. Pour nous, un éditeur est à la fois un mécène, un diffuseur et un promoteur de l’œuvre de l’artiste. L’édition permet une réelle démocratisation de l’oeuvre et de son accès à la collection. La multiplicité des techniques d’impression aujourd’hui disponibles permet d’ouvrir un champ des possibles et d’expression en relation directe avec les enjeux de l’art contemporain.
Vue de l'exposition Printers Matters

Vue de l’exposition Printers Matters

Aussi la question du multiple n’ est pas la seule raison de l’utilisation de ces pratiques par les artistes. Loin de là. D’ailleurs un certain nombre d’œuvres exposées lors de Printers Matters sont souvent des tirages uniques. Mais les possibilités inouïes présentes dans l’édition font de ce domaine un terrain d’expérimentation et de création extrêmement fertile où les artistes s’engouffrent avec joie.

En début d’année vous avez donc présenté un projet regroupant 50 artistes réunis autour de l’édition. Est-ce que des grandes « tendances » ou similitudes ressortent dans les pratiques que vous voyez ?

C’est difficile à dire. Nous voyons certes une différence d’approche auprès de nos amis Allemands ou Hollandais, qui utilisent les techniques avec une radicalité différente, notamment dans l’approche de la couleur et des procédés utilisés. Mais, à ce niveau là, nous pensons que c’est plus une question culturelle qui rentre en compte.
Il est clair que nous pouvons retrouver des univers proches ou « similaires » selon les milieux d’où sont issus les artistes : underground, conceptuels, abstraits, punks, figuratifs, etc…Mais les artistes que nous avons invités pour le projet ont tendance à utiliser plusieurs techniques tout en se démarquant des « clichés » ou des attentes envers les savoirs-faire utilisés. La plupart du temps les oeuvres sont d’ailleurs composites. Nous pensons que l’édition, comme tout champ d’expression artistique n’est qu’un outil supplémentaire pour témoigner de la culture, du propos et du parcours de l’artiste qui s’y emploie.
Une œuvre d'Edouard Wolton

Une œuvre d’Edouard Wolton

Plus d’informations

Le site des MAD 
Printers Matters est composé de Olivier Moriette, Mario Picardo et Edouard Wolton