L’ENSAPC

Créée il y’a près de 40 ans à Cergy Pontoise, l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy est un établissement public à caractère administratif (EPA).

Ce statut d’EPA, dans un but d’intérêt général, permet à l’école une certaine autonomie dans sa gestion et ses ambitions.

L’objectif premier de l’école est de concevoir des « trajectoire singulières » : les cours sont à la carte, dans une logique d’individualisation du parcours des étudiants.

La transversalité entre les domaines d’apprentissages et entre les étudiants est au cœur de la pédagogie de l’école, avec une volonté d’ouverture et de curiosité (il n’y a pas d’options pour le diplôme).

Le cursus n’est pas figé, et évolue d’une année sur l’autre en fonction du corps enseignant, des ambitions et du contexte professionnel environnant.

YGREC

Ouvert en Mars 2012 à Paris dans le 13ème arrondissement, YGREC est l’espace d’interaction de l’ENSAPC.

A la croisée de la plateforme d’échange, du laboratoire expérimental et du lieu d’exposition, le lieu a pour ambition d’accompagner la jeune création et les étudiants dans leurs projets artistiques « audacieux ».

l’ENSPAC YGREC accueille chaque année un certain nombre d’expositions, de concerts et de performances.

Mille Feuillets

 En partenariat avec Drawing Now (salon du dessin contemporain), Mille Feuillets est une exposition de dessins des étudiants de l’ENSAPC regroupant toutes les années de l’école.

La combinaison classique de la feuille de papier associée au crayon est repensée, voir triturée par les étudiants qui jouent avec l’espace et les volumes du lieu.

Pour ses commissaires, Émeline Vincent et Catherine Lobstein, le but « étant d’exposer au public une coupe transversale des productions de l’école, allant de la 1ère à la 5ème année, autour du médium du dessin, sous toutes ses formes, papier, mural, sculptural, ou encore digital ».

L’objectif de l’exposition est d’apporter une réflexion sur l’utilisation de la technique du dessin par les jeunes générations; et il y’a finalement une relation très physique avec le dessin, voir de sensualité.

D’ailleurs dans la première salle, plusieurs étudiants ont une vision très sexuelle de la technique :vagins, phallus et poses alléchantes sont très présents.

La salle du bas est plus orientée volumes et vidéos.

 © Mars 2014 – Lechassis – Romain Semeteys

Plus d’informations

http://www.ensapc.fr/ygrec

http://www.drawingnowparis.com/